Mise en place et vidanges

Publié le par Sebounours


page précédente :         Changement de moteur de 205 Diesel (préambule)
page suivante :             Les cardans !


C'est parti ! La voiture donneuse (la XAD) est mise en place pour le dépouillement de la carcasse. Temps pour l'opération du jour : 2 heures et demi, sachant que je n'avais pas la revue technique sous la main, et que j'ai pris carrement mon temps. L'essentiel dans ce type de démontage, c'est de prendre son temps. L'avantage, c'est que comme c'est la voiture destinée à la casse, si je fais des erreurs dessus, ça sera formateur pour le deuxième démontage sur la GLD



205 en place sur la fosse

On commence par retirer le cache en plastique sous les essuies glaces. Pour cela, on démonte les essuies glace, et les 3 vis torx de maintien.

Puis, on se débarasse du capot, en dévissant en dernier, les boulons situés le plus en avant de la voiture. Sinon, on se prend le capot sur la gueule. L'avantage, et qu'en les laissant, on peut les enlever tranquillement le capot rabaissé, afin de pouvoir le déposer sans casse.

Et voilà, une belle voiture décapot.....ée. Pensez aussi à enlever les durites de lave glace, afin de pouvoir retirer le plastique sans problème (et le capot par la même occasion)


Ensuite, on se débarrasse de tout ce qui passe par là sans difficulté apparente. Ne faites pas attention à l'ordre dans lesquel j'ai effectué les opérations. Je n'avais pas forcement le bouquin dans les mains, et j'ai fait selon ma préférence....chose qui n'est pas forcement intelligent. Mais bon, on y va à la bite et au couteau. On vidange donc l'huile, en dévissant le bouchon de vidange sous le carter moteur...Au passage, il a pris une claque dans la gueule le carter (regardez la bosse)


Ensuite, on dévisse le bouchon de vidange du radiateur. Quelle merde, la pression était un peu forte, et je me suis retrouvé imbibé de liquide de refroidissement comme une courge. C'est pas possible, il y avait au moins 8 litres de liquide dans le circuit, et encore...je n'ai pas vidangé le moteur (mais il me semble qu'il n'y a qu'un litre dedans).

On dévisse le boulon de vidange de la boite de vitesse qui se situe en haut à gauche (la photo le coupe d'ailleurs). Je récupère l'huile de cette boite afin de pouvoir la remettre dedans au remontage sur la GLD. Cette fois, ça m'a pas giclé à la tête.

On vire la structure avant de la voiture, afin de dégager le radiateur et les deux moto-ventilateur.

On débranche les durits d'air du circuit d'alimentation et on place des chiffons afin d'éviter que des merdes entre à l'intérieur. D'ailleurs, ça me fait penser qu'on m'a bien dit pour le gasoil de tout protéger avec des chiffons qui ne peluchent pas afin d'éviter que des merdes aillent dans l'injection....car là, ça voudrait dire destruction de la pompe à injection.

On commence à y voir clair...On continue, en enlevant les durites d'eau, le cable d'accelération, d'embrayage.

On poursuit avec la pompe à vide, que j'ai préféré viré du bloc moteur, pour m'éviter une énième vidange de fluide...Et bon, le liquide de frein, j'aime pas trop ça. Donc je préfère virer la pompe pour maintenir le circuit de freinage actif. De toute façon, celle de l'autre voiture fonctionne parfaitement donc sera remonté avec. J'en profite aussi pour éliminer toutes les connections électriques. Je ne fais aucun reperage des faisceaux, car aucun moteur ne sera remonté dans la carcasse. Ah oui, puis j'ai enfin viré le radiateur et les deux motoventilateurs en faisant bien gaffe de pas verser du liquide partout.


On retourne un coup dans la fosse pour regarder comme accéder aux démontages de demain....effectivement, je sens que je vais en chier pour dégager les arbres de transmission ainsi que les biellettes du levier de vitesse. M'enfin, pas d'excuse, je n'avais qu'à pas oublier la revue technique. D'ailleurs, sur la photo, on voit que le joint de cardan extérieur gauche est foutu de chez foutu....heureusement qu'elle finit à la casse.


Dernière étape de la journée, je retire le vase d'expansion. Je le garde bien au chaud, car il possède une sonde de niveau qui elle fonctionne. Sur ma voiture, c'est à cause du défaut de ce capteur que je ne me suis jamais rendu compte qu'il me manquait de l'eau dans le vase. D'où la surchauffe moteur qui a nécessité cette opération à moteur ouvert. Donc, je garde !

Voilà ce qu'on peut voir au final. Une voiture dessossé mais c'est loin d'être fini.

Ce qu'il reste sur le moteur XAD

1) monter la voiture sur chandelle
2) virer les durites de gasoil
3) démonter les cardans
4) démonter les silenblocs moteur et extraction avec la boite.


page précédente :         Changement de moteur de 205 Diesel (préambule)
page suivante :             Les cardans !



Publié dans Revision 205

Commenter cet article

morte la 205 19/07/2010 22:19


bon recit !!! a eviter bite dans le texte ca peut choqué


Sebounours 20/07/2010 11:50



ça peut choquer ... le mot "bite" peut être employé sans soucis dans certains contextes. Par contre, le becherelle ne ferait pas de mal :) (autant à vous qu'à moi)



samuel schumacker 17/09/2007 21:54

Félicitations pour cette démonstration super claire et imagée de la démonte remonte d'un  moteur. Je suis moi-même mosellan et en pleine opération  de retape des 3 (frangin, frangine et moi) 205 de la famille, ta démonstration m'aide beaucoup.

Sebounours 19/02/2008 16:11

Bon courage pour tout le boulot à venir. Je regrette de ne plus avoir de 205 mais bon....qui sait un jour.